Avertir le modérateur

11/01/2011

François Bégaudeau: «Depuis vingt ans à vrai dire je n'ai plus cessé de rire»

LE QUESTIONNAIRE SUR LA BLESSURE LA VRAIE

Là: la rencontre avec François Bégaudeau.

la_blessure_begaudeau.jpeg«Depuis vingt ans à vrai dire je n'ai plus cessé de rire». Comment avez-vous choisi cette première phrase?

Ca rigole pas la première phrase. Je ne sais pas comment elle vient, mais on décide de la garder plutôt que de la choisir. Et là pour moi elle dit tout. Elle dit «depuis 20 ans» donc on pose tout de suite que ce qui s'est passé c'était en gros il y a 20 ans. Et ça met le rire immédiatement à la fin de la phrase, le rire qui va être très important, y compris à la fin du livre. Et surtout, il y a «à vrai dire» qui fait partie des expressions que l'on dit sans plus savoir ce qu'elles signifient. Cette notion de vérité, présente y compris dans le titre, je suis un peu ironique dessus. A chaque fois qu'on sursignifie à quelqu'un qu'on lui dit la vérité, c'est que probablement ce n'est pas le cas.

Pas d'exergue?

C'est un peu un principe. Les exergues je trouve ça pompeux, solennel, et je n'ai pas une conception très solennelle de la littérature. En plus c'est souvent, comme par hasard, Henry Miller et Dostoïevski. Ca m'agace de se mettre sous la tutelle de la «grande littérature». Si c'est de la grande littérature ce sera au lecteur de juger.

Pourquoi et pour qui avez-vous écrit ce livre?

J'aimerais pouvoir être lu par tout le monde. Pas quantitativement, ça ce n'est pas crucial. Mais j'aimerais surtout que tout le monde puisse me lire entre les vieux, les jeunes, les lettrés, les moins lettrés. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas.

En combien de temps avez-vous écrit ce livre?

Un an pile. En temps effectif? Je ne sais pas. Mais je bourrine vraiment, quand je m'y mets, je peux écrire douze heures par jour. J'ai commencé aux vacances de Noël, les seules vacances de l'année où il n'y a ni projos de films, ni interviews, ni copains. En trois semaines on arrive à une première mouture, en se levant à 8h, en se couchant à minuit, et en ne faisant que ça. Ensuite on retravaille.

Où est-ce que vous l'avez écrit?

A Paris, dans mon appartement, à mon bureau.

Vous avez des rituels d'écriture?

Non. Enfin j'en ai pas beaucoup. J'essaie de répondre à vos questions mais... [Il rit.] Si, j'ai toujours un café dans la main. Un truc à boire à côté. Et puis j'écris quand je peux, en fonction de mes autres activités, mes rendez-vous.

Est-ce que vous avez écouté une musique particulière en écrivant le livre? En avez-vous une à conseiller en le lisant?

Non. Il me semble qu'à un moment il y avait un morceau obsessionnel, mais je ne me souviens pas. Et sur un an, ce serait grave... Et puis je suis incapable d'écouter de la musique en écrivant ou en lisant, donc j'ai un peu de mal avec cette question.

Mais je crois que j'ai un style un peu rapide et je suis durablement marqué par le rock, et le punk rock qui est pour moi une accélération du rock. Il y a une chanson qui est citée dans La Blessure qui est un peu à l'origine du livre. Pourquoi je l'ai situé en 86 ce livre. Surtout parce qu'une chanson de Green Day s'appelle 86. Elle date de 95. Elle est dans le livre et à un moment le narrateur dit qu'elle passe dans une fête et c'est faux puisqu'elle date de 9 ans plus tard. Mais cette chanson dit «There's no return from 86»: «On ne revient pas de 86, on ne revient pas de 86, on ne revient pas de 86». J'ai toujours eu une sorte d'obsession de cette chanson: on ne revient pas de 86. C'est un peu comme ça qu'est né le livre. C'est une chanson géniale d'ailleurs. J'ai sans doute un peu écouté Green Day pendant l'écriture. J'écoute toujours un peu Green Day.

Si vous pouviez demander à n'importe quel réalisateur d'adapter votre film à l'écran, lequel serait-ce?

[Après s'être faussement inquiété que c'était avec «ce genre de questions qu'on passe pour un con».] Un naturaliste français. Il faudrait Kechiche, et puis je pense que ça lui ferait du bien. [Il rit]. J'adore Kechiche, je suis un fan absolu, pour moi c'est le plus grand cinéaste français vivant. Mais il est temps maintenant qu'il ne filme que des Blancs. Après il reviendra aux Noirs et aux Arabes et il a bien raison, mais pour là il faut qu'il filme des Blancs. [Il continue de rire.] Je vais lui envoyer mon livre!

Quel livre auriez-vous voulu écrire?

L'écrivain qui m'a le plus marqué ces derniers temps c'est Gombrowicz, un écrivain polonais qui a eu son heure de gloire et qui est un peu oublié. Il a écrit un livre qui s'appelle Cosmos et je le conseille à tout le monde. Ca me paraît très accessible. Les cent dernières pages de La Blessure qui deviennent un peu dingues doivent beaucoup à Cosmos je pense.

Qu'est-ce que vous lisez en ce moment?

Michael Jackson, de Pierric Bailly. On va se rencontrer dans un festival, et je suis assez content, je pense que c'est un super écrivain. Pour l'instant il a une espèce d'étiquette genre «je parle de la jeunesse» mais je pense qu'il vaut mieux que ça. Et puis j'avais adoré Polichinelle.

Vous aimez parler de vos livres?

Oui, sans nuance. J'aime beaucoup parler de mes livres et je déteste les blaireaux qui prétendent ne pas aimer en parler. Je pense que tous les grands écrivains parlent hyper bien de leurs livres et ils adorent en parler et ils sont très précis. Il n'y a qu'à lire la correspondance de Flaubert. L'idée que quand on écrit on ne sait pas vraiment ce qu'on fait, c'est un mythe romantique.

11:57 Publié dans littérature française | Lien permanent | Commentaires (19) |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci pour cet interview très éclairante. Vraiment intéressant.

Écrit par : Jérémy | 13/01/2011

Bégaudeau ou le triomphe du ludique en pédagogie, et du clown en littérature. Quel dégâts !

@ Jérémy, interview est féminin, donc on écrit : "cette interview". Voilà où les anti orthographe grammaticale nous mènent...

Écrit par : Jandutt07 | 18/01/2011

Et pan sur mon bec !
Je ne suis pas à l'abri de coquilles voire d'erreurs. Il fallait bien évidemment accorder "Quels" et "dégâts".

Pardon, bien honteusement... . Non, je rigole...

Écrit par : Jandutt07 | 18/01/2011

Jandutt07, très amusant, ce retour de boomerang ! "Cette interview", évidemment. Où avait-je la tête -avec un "s"- ?

Écrit par : imerège | 21/01/2011

En ce qui concerne le reste, je pense qu'"Entre les murs" a été pris pour un documentaire, ce qu'il n'est pas. Il y a une dramatisation qui est propre à la fiction, mais beaucoup l'ont pris comme un film sur l'école. C'est pour moi un film qui met en scène l'école.

Écrit par : imerege | 21/01/2011

Begaudeau m'agace. Je ne le considère pas comme un grand écrivain au regard de Proust !

Écrit par : LUCAS | 21/03/2011

Begaudeau m'agace. Je ne le considère pas comme un grand écrivain au regard de Proust !

Écrit par : LUCAS | 21/03/2011

Begaudeau m'agace. Je ne le considère pas comme un grand écrivain au regard de Proust !

Écrit par : LUCAS | 21/03/2011

Je viens de lire que Kechiche allait adapter La Blessure la vraie, et je trouve ça juste hallucinant, puisque j'avais lu cette interview il y a quelques mois. Pour moi c'était du domaine du rêve. En tout cas, j'ai hâte de voir ce film, et me demande si Begaudeau a sérieusement envoyé son livre à Kechiche !

Écrit par : Olaf | 15/05/2011

On ne revient pas de 86, on ne revient pas de 86, on ne revient pas de 86». J'ai toujours eu une sorte d'obsession de cette chanson: on ne revient pas de 86. C'est un peu comme ça qu'est né le livre. C'est une chanson géniale d'ailleurs. J'ai sans doute un peu écouté Green Day pendant l'écriture. J'écoute toujours un peu Green Day.

Écrit par : trade show exhibits | 28/03/2012

En ce qui concerne le reste, je pense qu'"Entre les murs" a été pris pour un documentaire, ce qu'il n'est pas. Il y a une dramatisation qui est propre à la fiction, mais beaucoup l'ont pris comme un film sur l'école. C'est pour moi un film qui met en scène l'école.

Écrit par : meaningful beauty reviews | 24/09/2012

Pensez-vous que wiki demeure une source d'information fiable ou faut-il vérifier à chaque fois ses informations pour l'élaboration d'un communiqué de presse tel celui-ci ?

Écrit par : http://pneumatiques.info/ | 05/10/2012

c'est sérieusement un très bon web site.

Écrit par : mutuelle sante | 07/01/2013

Bravo magnifique Plume!

Écrit par : assurance pour chien categorie 2 | 15/07/2013

quelle type d'droit on beneficie?

Écrit par : pret immobilier | 20/09/2013

Rire est une réaction physique involontaire chez l'homme, constitué généralement de rythmiques contractions, souvent audibles de la membrane et d'autres parties du système respiratoire. Il s'agit d'une réponse à certains stimuli externes ou internes. Le rire peut découler de ces activités comme étant chatouillé, des histoires ou des pensées humoristiques.

Écrit par : graduate personal statement | 26/04/2014

J'ai toujours eu une sorte d'obsession de cette chanson...

Écrit par : 2014 | 02/05/2014

quelle type d'droit gagnons nous?

Écrit par : casque moto modulable | 08/07/2014

applaudissement pour ce site comme habituellement rudement instructif.

Écrit par : rachat de crédit | 16/07/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu