Avertir le modérateur

20/02/2011

Et si les super-héros ne pouvaient plus bander?

mancassola.jpgImaginez un monde dans lequel Batman, ayant fini de coucher avec Robin, s'est lassé de ce partenaire de jeu, trop docile. Lifté, il s'est mué en fétichiste, se tartinant de lotion hydratante et s'arrachant les poils blancs. Il invite chez lui de jeunes femmes qu'il regarde se laver les mains, encore et encore. Puis se fait fist-fucker. Et un beau jour, se fait assassiner.

Voir tomber les idoles

Bienvenue dans le monde jubilatoire de La Vie sexuelle des super-héros. Marco Mancassola, l'auteur, ne manque pas d'air. Des héros de comics, il a fait des hommes vieillissant, au bord de l'impuissance. Regarder Mister Fantastic se morfondre d'amour pour une jeune arriviste, Mystique en animatrice télé, Superman atteint de rhumatismes, c'est la volupté qu'il y a à arracher les cheveux de ses poupées, à toucher les yeux des escargots pour qu'ils rentrent dans leur coquille. C'est délicieux.

«Je ne sais plus exactement comment l'idée m'est venue, mais le fait de prendre des figures fictives et de les rendre très réalistes, m'a toujours plu, explique Mancassola. Prendre des figures qui n'existent que dans notre imaginaire, et leur donner chair, leur donner une douleur et une sexualité... J'ai pris les contours externes des personnages: les noms, leurs superpouvoirs, pour que les gens sachent de qui je parlais. Mais je les ai vidés et j'y ai mis tout ce dont j'avais envie. Je me rends compte que j'ai été assez irrévérencieux.»

 

Et cela les rapproche de nous, ces surhommes et ces surfemmes*. Un peu comme voir Siena Miller se faire tromper par Jude Law. On est tous humains, vous voyez l'idée?

L'impuissance des super-héros et des Etats-Unis

Mais à cette délectation, se mélange une immense mélancolie. Celle d'ouvrir une fenêtre sur un monde devenu triste, sur celui de la gloire déchue. Les héros n'existent plus, restent les ruines et l'angoisse. Métaphore, simple mais efficace, de la situation des Etats-Unis. Ces héros qui ne bandent plus, impuissants, c'est l'Amérique impuissante. Ces super-héros victimes d'assassins fanatiques (car Batman n'est pas le seul à se faire assassiner), c'est l'Amérique face au terrorisme.

New York même - surtout - a changé. «Autrefois, c'était le centre du monde: un bouquet de tiges en béton plantées dans le granit, un dédale de rues dont les bouches d'égouts dégageaient en permanence la vapeur du rêve.» Désormais elle est amputée.


Red Richards du côté de chez Proust

La mélancolie est telle que la tonalité du roman tire plus du côté des écrivains intimistes que celle des auteurs de comics. «Je ne suis pas certain que les autres démarches qui se rapprochent de la mienne, comme Watchmen qui parodiait aussi des super-héros, m'aient vraiment influencés. C'est vraiment autre chose que j'ai voulu faire. Par exemple, pour moi, Mister Fantastic est un croisement entre les personnages que je connaissais, et Proust, dans l'obsession de l'objet amoureux, la jalousie. Quand j'écrivais Batman, je pensais à Bret Easton Ellis. Quand j'écrivais Mystique, à Philip Roth, qui restitue avec tellement de force le vieillissement, les interrogations sur la sexualité...» Ce roman, thriller, parodie, hommage, est un ovni crépusculaire.

* (Word ne corrige pas surhomme mais surfemme. Word est sexiste)

LA B.O. DU LIVRE


Janis Joplin - Summertime (Live Grona Lund 1969)

Commentaires

et la vie sexuelle de Tintin avec Milou ? personne n'en parle jamais !

Écrit par : cafardages | 21/02/2011

Bonjour,

Alors je n'ai pas lu le livre, mais au vu de cet articles il me semble tout simplement inutile et ridicule... pourquoi ? Tout simplement parceque Marvel et DC mettent eux même en situation d'échec et de déchéance réaliste ses propres personnage.

Dans les continuité des comics officiels ont a déjà vu Batman vieillisant et parano, un sentry (équivalent de superman chez marvel) impuissant et dépressif, un iron man alcoolique, des héros remisé au placard ou a la téléréalité, d'autre trainé en procès, des héros homo refoulés, etc...

Donc moi ce livre n'apparait que comme une redite opportuniste des vrais scénario des auteurs légitimes. Son seul intérêt c'est d'être sous formes de livre et donc de plaire aux soit disant "élites" ravis de voir la cultures populaire écornée.

Écrit par : Xan | 21/02/2011

De toute façon, bandaison et port du collant ne se marient pas très bien...

Je me suis toujours demandé si les super-héros pouvaient concillier leurs super pouvoir avec une vie sexuelle "normale".
Comment Superman faisait pour ne pas estropier Lois Lane, si "La chose" avait trouvé chaussure à son pied etc.

Écrit par : anelka | 21/02/2011

@Xan

Je ne crois vraiment pas que le livre, qui est super, soit ni une redite, ni opportuniste. Et ce n'est pas du tout un livre élitiste. C'est vraiment chouette de prendre des super héros et de les mettre dans un autre univers. C'est un peu comme quand tu regardes «Qui veut la peau de Roger Rabbit», un mix des genres qui est jouissif en soi, parce que ça ressemble à une transgression.
Et si des super héros avaient déjà été vus vieillissants, ce n'était vraiment pas dans la même tonalité. Là ça s'inscrit, comme me l'a dit Mancassola, et comme on le sent à la lecture, plus dans l'univers de Philip Roth.

Par ailleurs, c'est quoi un auteur légitime?

Écrit par : Charlotte | 21/02/2011

La BO du film Eminem l'a samplé pour faire la chanson Rock Bottom ^^ Je susi contente de l'avoir découvert par hasard ;)
http://www.youtube.com/watch?v=fWYopag1hSU

Écrit par : Youp youp | 21/02/2011

Il n'a rien inventé du tout. Dans Watchmen le hibou est atteint d'impuissance face au spectre soyeux, tellement belle, tellement femme qu'il en perd ses moyens.

Écrit par : Pierrocknroll | 21/02/2011

Auteur légitime, je parle de ceux qui écrivent pour marvel ou dc, et donc en respectant la charte de ces univers.

@anelka : Niveau relation sexuelle des héros, c'est également abordé. Certains héros "surhumain" on effectivement besoin de partenaire aussi "puissant" pour surporter le choc (une relation Miss hulk/juggernaut a déjà été illustré). De même la fille de Wolverine, qui posséde les mêmes attribut, a un temps été prostitué spécialisée dans le SM plutôt sanglant (facilité par ses pouvoirs), la femme de sentry réclame qu'il soit en mode "super héros" pour couché, malicia ne peu pas avoir de contact physique (avec tout les soucis que ca entraine dans un couple), et d'autre perso ne peuvent avoir de relation sans assistance pour controler leur pouvoirs.

Bref, c'est déjà vu, et si c'était pour démontrer une déchéance de la société américaine, Watchmen et the authority l'ont fait bien avant, avec les mêmes arguments : sexe, déchéance, perversité, corruptions,...

Écrit par : Xan | 21/02/2011

Bonjour Charlotte,

J'ajouterai que l'histoire la plus poignante dans ce roman intrigant ne met pas en scène un superhéros connu, mais une femme anonyme, qui tire de ses super-pouvoirs un moyen - triste - de payer l'éducation de ses enfants. C'est en confrontant le caractère du superhéros à la réalité sociale la plus brute que l'auteur parvient à s'émanciper de son projet tantôt vain, tantôt bluffant.

Amicalement,

J.

P.S. Dommage de spoiler le fist-fucking.

Écrit par : joel | 21/02/2011

@ Joel "mais une femme anonyme, qui tire de ses super-pouvoirs un moyen - triste - de payer l'éducation de ses enfants. C'est en confrontant le caractère du superhéros à la réalité sociale la plus brute "

Ca aussi c'est quelque chose vu maintenant fois dans les comics, au final la seule valeur ajouté sur cette histoire par rapport au comics c'est son support ? En roman plutôt qu'en BD ?
C'est pour ca que je trouve le sujet opportuniste, plutôt que d'aller découvrir l'histoire dans son contexte d'origine, on se contente d'une transposition à un média auquel on est habitué pour le découvrir et crier au génie.

C'est la même chose que les gens qui préferent attendre l'adaptation d'un livre ou d'une pièce de théatre en film, plutôt que de faire l'effort d'ouvrir l'oeuvre originale.

Des histoires comme çà, on en lis depuis plus de 20 ans dans les comics... en quoi c'est original d'en enlever les images ?

Écrit par : Xan | 21/02/2011

@xan : je n'adhère pas du tout à l'idée d'«auteur légitime». Ce qui appartient à l'imaginaire collectif peut être repris par n'importe qui, et je trouve ça d'autant plus marrant que ce soit un Italien, et pas un Américain, qui se soit prêté au jeu pour une fois. Les super-héros, c'est un peu la mythologie moderne. Et personne ne s'indigne que Giraudoux, après Molière, après Plaute ait écrit une 38e version d'Amphitryon, non?

@joel : c'est vrai, cette histoire est la plus belle, et elle aurait même pu, en un peu plus étoffée, faire un roman à part entière.

Écrit par : Charlotte | 21/02/2011

Sauf que non ca n'appartient pas a l'imaginaire collectif... les séries continus depuis des années, ce n'est pas fini. La légitimité c'est d'écrire en respectant le passif du personnage, son univers, et ca permet d'avoir quelque chose de cohérent. Ca ne bride rien pour autant.

Et aussi, chez Marvel, aujourd'hui une grande partie des auteurs sont européens, ou du reste du monde. Une des têtes pensante de Marvel actuellement est latinos donc bon...

Donc au final ca illustre bien ce que je dis, on transfère un média, pour l'apporter a des gens qui n'y connaissent rien, en leur simplifiant la tache et en leur évitant d'avoir a se pencher plus sur le sujet.

Écrit par : Xan | 21/02/2011

De plus le manque de connaissance de l'auteur par rapport aux héros dont il parle, fait que son récit par dans des situations surement non voulu. Par bon Batman qui se tape sont fils de 12 ans, c'est un peu too much comme écornement de l'image, ou est le coté réaliste ?

Puis parler de mystique vieillissante ? WTF ? C'est justement une de ses capacité de pas vieillir, elle a déjà 200 piges et s'interroge maintenant sur la sexualité ?

Laissons le temps à une oeuvre d'être bouclée avant de la "refaire".

Écrit par : Xan | 21/02/2011

Là ça s'inscrit, comme me l'a dit Mancassola, et comme on le sent à la lecture, plus dans l'univers de Philip Roth.

Écrit par : tiffany necklaces | 17/03/2011

dire que watchmen parodiait les super héros démontre une méconnaissance complète de ce comics et une incompréhension totale.

Écrit par : bob | 03/12/2011

Salutation, Cette news est parfaitement bien, de quelle source débarque t-elle ?

Écrit par : batterie | 11/10/2012

Vraiment du grand n'importe quoi cet article, c'est ça qui me plait haha :D

Écrit par : ref | 01/08/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu