Avertir le modérateur

21/03/2011

Anne B. Ragde, la Norvège au bout de la plume

Anne B. Ragde.jpg

LA RENCONTRE

Anne Ragde vous ferait troquer vos vacances dans le Sud, maillot de bain et parasol, pour une croisière en Norvège septentrionale, là où vous ne pouvez fumer une cigarette à l'air libre sans manquer de souffle tant il fait froid. Elle vous ferait rendre vos billets pour les Bahamas contre des billets pour le Spitzberg, surnommé «Zona Frigida».

Dans son dernier roman publié en France intitulé ainsi, Zona Frigida, Anne Ragde raconte la croisière d'une caricaturiste branchée d'Oslo, qui a décidé de prendre du temps pour elle, pour régler une vieille histoire. Histoire liée au fait qu'elle enchaîne bière sur cognac sur vodka. Entre le récit de voyage et le thriller, Zona Frigida raconte aussi la lumière «d'un jaune gris, [sortant] du brouillard, le silence impressionnant, les oiseaux [qui dorment] sur la surface paisible de l'eau».

Acquérir le titre d’écrivain

Mais ce livre aurait bien pu ne jamais voir le jour. Anne Ragde, qui vous emporte si aisément de page en rivage, a failli ne jamais devenir écrivain. Il s'en est fallu d'une maîtresse d'école. Celle de son enfant. Anne Ragde avait écrit une histoire pour son fils de quatre ans. Et il était si enthousiaste qu'il ne cessait d'en parler à la maternelle. «La maîtresse a voulu le lire, se souvient l'auteure. J’ai un peu résisté et puis bon… Tout le monde à l'école a adoré. Le texte était très simple, mais ça a été un sacré succès. Et peu à peu je me suis mise à écrire, d'autres livres pour enfants, et puis des romans».

Il a fallu cinq livres publiés avant que l’écrivain ose se dire telle. «Je disais 'j’écris des livres', raconte-t-elle. Mais je ne me sentais pas à la hauteur de ce «titre» d’écrivain. Maintenant ça va. Parce que je sais que c’est ce que je vais faire jusqu’à la fin de ma vie, que je ne peux pas vivre sans ça».

La muse et les ulcères

Elle vit donc avec, pour et de la littérature. Elle a publié des dizaines de livres, dont La Trilogie des Neshov, vendue à des millions d'exemplaires en Europe et adaptée à la télévision en Norvège. Et Anne Ragde fourmille encore d'idées, au point de craindre de ne pas parvenir à tous les écrire. Une vie ne suffira pas, et cette vie y est pourtant consacrée.

Célibataire après trois mariages, habitant seul depuis que son fils est adulte, elle y passe ses journées. «C’est très dur, c’est beaucoup de boulot, plus que les gens ne le pensent. On n’attend pas à un bureau, un verre de vin à la main, qu’une muse vous inspire. Les journées sont longues, parfois pénibles, il faut beaucoup d’autodiscipline. J’ai écrit jusqu’à avoir des ulcères.»

Mais la liberté de ce métier, la jouissance guérit des contraintes. «J’écris pendant la journée, pas tôt le matin. Et j’adore écrire la nuit. Les week-ends n’existent pas. Je peux écrire n’importe quand, comme je veux. J’ai été mariée trois fois; j’adore les mariages! Et je m’entends très bien avec mes ex. Mais les maris, ça vous met des barrières, ce sont des entraves, rit-elle. Etre célibataire, c’est formidable.  Ce qui est indispensable dans la vie, ce sont les amis, et les amants. Si vous avez ça, vous avez tout».

Laisser son empreinte

Ou presque. Reste la Norvège, sans laquelle Anne Ragde ne pourrait pas écrire. Les paysages norvégiens nourrissent son écriture, dans le style, dans le froid qui parcourt les pages. L'auteure est parfois invitée en résidences d’écrivains, en Italie, en Allemagne. Mais qu'y ferait-elle? «Je ne pourrais pas écrire de la même manière là-bas, je ne serais pas dans mon élément».

La Norvège nourrit jusqu'à son envie même d'écrire. «J’ai cette maison sur une petite île, sur la côte norvégienne, avec une vue à 180° sur la mer, confie Anne Ragde. C’est un paysage incroyable qui vous donne envie d’apposer votre marque, de laisser quelque chose derrière vous dans ce paysage».

01:03 Publié dans littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Bonjour,

Je viens de finir de lire la triologie de la ferme des Neshov et j'avais hâte, je n'ai pas vraiment aimé...désolée!

Écrit par : Lucette Rochon | 24/05/2011

y aura-t-il une suite à la trilogie norvégienne sur la ferme des Neshov ; j'ai beaucoup aimé. Merci

Écrit par : michele labrune | 29/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu