Avertir le modérateur

31/08/2011

Avez-vous déjà rêvé de tuer votre épouse?

Adam Ross 2 (c) Hannah Assouline - éd 10-18.JPGPour tuer votre épouse, et commettre le meurtre parfait, mieux vaut que celle-ci soit dépressive. Si en plus elle est allergique à un aliment, c'est la combinaison parfaite. Les arachides, par exemple? Asseyez-la alors à une table, un bol de cacahuètes devant elle. Cachez son injecteur (pour son traitement) dans sa chambre. Et enfoncez-lui les cacahuètes dans la gorge. Il ne faudra que quelques instants pour qu'elle soit consumée par une mort douloureuse. Quand la police interviendra, et que vous serez le seul témoin, des traces d'arachides sur les doigts, vous direz qu'elle s'est suicidée aux cacahuètes, qu'elle avait caché son auto-injecteur d'épinéphrine, et que vous avez tenté en vain de la sauver, en plongeant vos doigts dans sa gorge pour lui faire recracher le poison.

C'est le meurtre parfait que commet David Pepin, l’un des trois héros du thriller oléagineux, excitant et ambitieux d'Adam Ross, Mr Peanut. A moins que son épouse Alisson ne se soit réellement suicidée? Ou que tout ça n’ait été qu’un rêve? La question n'est pas tellement là. Derrière l'enquête policière, celle véritablement menée par Adam Ross - qui jure ne penser que «très rarement» à tuer son épouse - c'est de savoir comment survivre au mariage.

Ne niez pas vos pulsions meurtrières…

«Je pense que tout le monde se demande, à un moment ou un autre: et si ma femme mourait? Et tout le monde aimerait parfois que cela se produise, mais sans ressentir la culpabilité liée au meurtre. Quand on est avec quelqu’un depuis des années, on se sent responsable du bonheur de cette personne, et de son malheur à d’autres moments. Je crois que l’on rêve parfois d’être soulagé de cette responsabilité». Ces pulsions meurtrières sont très présentes, selon Adam Ross. «Je ne crois pas que le livre aurait si bien marché, dans autant de pays, s’il n’avait pas touché une corde sensible», souligne-t-il.

Pour raconter les affres du mariage, Adam Ross a décidé d’imbriquer trois histoires. Celle de Pepin, fou de sa femme dépressive et obsédé par sa mort. Celle du détective Ward Hastroll, qui enquête sur la mort d’Alisson Pepin, et subit la dépression de sa propre femme. Celle de Sam Sheppard – ce célèbre chirurgien accusé du meurtre de sa femme, qui devient sous la plume de Ross, détective, après l’affaire.

«J’aime dire que Mr Peanut, c’est l’histoire d’un mariage qui raconte l’histoire de trois mariages ou bien celle de trois mariages qui en racontent un seul. Les deux inspecteurs et le suspect se découvrent des similitudes». Et en regardant son mariage à travers ses avatars (ou ses simulacres?), David Pepin essaie de mieux comprendre son propre mariage.

Qu’est-ce qu’on aime, quand on aime quelqu’un?

Ce qu’il y a à comprendre? Qui est l’autre par exemple. Annonçons-le d’emblée, Adam Ross n’a pas la réponse. Mais l’interrogation est celle de Paul Ricoeur dans Soi-même comme un autre par exemple. Comment le soi se maintient-il et se reconnaît-il dans le temps? Vous épousez une femme mince, qui prend 50 kilos, ou une femme grosse, dont vous aimez le poids, qui devient obsédée par l’idée de mincir? Est-ce toujours la même femme? C’est ce que cherchent à comprendre les protagonistes du roman, mariés à des femmes qu’ils ne reconnaissent plus, et qu’ils aiment pourtant. «J’ai un ami qui était marié à une femme atteinte de troubles bipolaires, raconte Adam Ross. C’était  une femme brillante, bardée de diplômes. Aujourd’hui, c’est littéralement devenue une clocharde. Son comportement était devenu si incontrôlable, si destructeur, que son mari a été obligé de la quitter. Elle vivait dans la rue. Vous imaginez la culpabilité quand vous abandonnez quelqu’un comme ça? Mais elle n’était plus celle qu’il avait épousée.

Les gens changent, à des niveaux différents. Ce que chacun devient, le couple ne le devient pas forcément». C’est aussi ce qu’évoque Pascal dans ses Pensées quand il interroge: «Celui qui aime quelqu’un à cause de sa beauté l’aime-t-il? Non, car la petite vérole qui tuera la beauté sans tuer la personne, fera qu’il ne l’aimera plus. Et si on m’aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m’aime-t-on moi? Non, car je puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même. Où est donc ce moi, s’il n’est ni dans le corps ni dans l’âme?»

Roman hitchcockien

Mr Peanut, c’est du Ricoeur et du Pascal, mais c’est aussi surtout du Hitchcock. Dans les détails: les noms des lieux, des personnages (Ward Hastroll est l’anagramme de Lars Thorwald, personnage de Fenêtre sur Cour). «J’ai aussi volé des morceaux de dialogues entiers», se réjouit l’auteur. Mais surtout dans l’alliance du thriller et de la dimension psychologique.

«Dans les films d’Hitchcock, beaucoup de protagonistes projettent sur les femmes, qui leur demeurent inconnues, leurs fantasmes et leurs propres désirs. Dans Vertigo, Scottie, le personnage du détective, tombe amoureux d’une femme dont il pense que c’est l’épouse d’un ancien ami d’école, Gavin Elster. Elle se suicide, il a le cœur brisé. Il tombe amoureux d’une autre femme ensuite, parce qu’elle ressemble à la première. Il se trouve que c’est la première. Que la première ne s’est jamais suicidée. Et qu’elle n’a jamais été mariée à l’ancien ami d’école non plus; car Galvin Ester avait tué sa femme et embauché une autre pour jouer le suicide et avoir ainsi un témoin – un témoin détective qui plus est. De qui Scottie tombe-t-il amoureux sinon de quelque chose en lui-même, qu’il projette? La femme aimée est fantasmée». Peut-être les personnages d’Adam le sont-ils aussi. Le plaisir de les lire, non.

 

Mr Peanut, Adam Ross, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Baptiste Dupin, chez 10/18 (508 pages - mais qui valent le coup)

Commentaires

At pas un mot sur la littérature russe ! Toujours ce dédain français, comme si vous êtes meilleurs avec vos poètes et écrivains bobos !
Ou bien, les inédits de Charles Bukowski, s'il en reste. Mais qch qui permet de respirer parmi toute cette poussiéreuse platitude !

Écrit par : naguima | 17/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu