Avertir le modérateur

27/09/2011

Lire un classique en une minute

Les livres c'est chouette mais c'est long. Le site américain Book-A-Minute a condensé une série de chefs d'oeuvres que vous n'avez jamais eu le temps (ou l'envie soyons honnêtes) de lire.

 

Exemple: Le Soleil se lève aussi, d'Ernest Hemingway.

ref

 

 

Jack Barnes, narrateur: «C'était en Europe, après la guerre. Nous étions déprimés. Nous buvions beaucoup. Nous étions quand même déprimés».

 

 

 

 

Autre exemple: Gatsby le Magnifique, de Francis Scott Fitzegrald. 

ref=cm_ciu_pdp_images_1.jpgGatsby: Daisy, I made all this money for you, because I love you.

Daisy: I cannot reciprocate, because I represent the American Dream.
Gatsby: Now I must die, because I also represent the American Dream.
(Gatsby DIES.)
Nick: I hate New Yorkers.
THE END 

 

 

 

Un petit dernier pour la route (en anglais encore) Orgeuil et Préjugés, de Jane Austen

517MME1MYSL.jpgMr. Darcy Nothing is good enough for me.

Ms. Elizabeth Bennet I could never marry that proud man.

(They change their minds.) THE END

 

 

 

 

Le site, très laid mais très drôle, est ici.

15:24 Publié dans ailleurs | Lien permanent | Commentaires (3) |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

J'avais peut-être 9-10 ans quand j'ai commencé à lire Hemingway. Je n'ai pas trop aimé à l'époque. Et puis, à l'époque, pour moi, d'être adulte, cela signifiait d'être heureux, pas désabusé comme je le ressentais à travers la lecture de ses oeuvres.
Par contre "Gatsby le Magnifique" m'a subjuguée. Je me comparais un peu à lui, je lui disais : attention, ne sois pas si simple, les gens sont méchants ! Je lisais et mon coeur se serrait de plus en plus, je sentais arriver le drame, l'inéluctable. Mon tout petit coeur souffrait comme celui d'un adulte. Après ce livre et beaucoup d'autres, Dickens, Edgar Poe, surtout des oeuvres d'écrivains russes : Tolstoï, Dostoevski, Tchékhov, Bounine, Lermontov, Tourguenev, j'ai en quelque sorte changé le regard sur la vie. Tout était vilain autour de moi. Moralement, j'étais isolée. Jeune fille, je prenais le bus et je partais à l'aérogare pour regarder les avions s'envoler. Je ne pensais à rien, je les regardais juste s'envoler.
Puis, je rentrais pour me réfugier au 18e ou 19e siècle. C'était un beau temps, enfance, adolescence, jeunesse, c'était aussi un temps de souffrance.

Écrit par : naguima | 12/10/2011

M.... je trouve pas ça drôle !
Est-ce que je suis trop vieille ? Ai-je perdu mon sens de l'humour pourtant légendaire et très développé ?
C'est grave docteur ?
Plein de questions se bousculent dans ma tête ?????
Et si l'avenir c'était ça :
Book a minute (en anglais c'est mieux, plus branché) sur un Kindle (ou autre), la nouvelle littérature en marche...
Même qu'un jour, dans pas longtemps, les humains ne parleront plus, ils seront vautrés dans un endroit, hallucinés par un écran géant qui déversent la m.... du monde.
Moment donné y aura plus personne pour payer !

Écrit par : Bernadette Spigol | 15/10/2011

c'est simplement un blog brillant. Ainsi je partage sur sur mon reseau social ce lien

Écrit par : site d'optique | 10/10/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu